Cheveux : comment vaincre les pellicules ?

Les pellicules touchent environ 50 % de la population sans prévalence sexuelle et peuvent représenter une source de gêne agaçante en absence de traitement. Les solutions contre les pellicules mises à disposition sur le marché sont variées, et il est au préalable nécessaire de connaître la cause de leurs apparitions avant d’entamer quelconques mesures de médication.

Pellicules : ce qu’il faut savoir

Le cuir chevelu est recouvert d’un film constitué de sébum et de sueur permettant de protéger cette dernière face à toutes éventuelles agressions extérieures. Il existe 2 types de pellicule, le premier se caractérise par les pellicules sèches, notamment les plus courantes qui sont issus du dessèchement naturel de la peau. Celles-ci n’engendrent aucunes démangeaisons et ne correspondent à une gêne qu’en termes d’esthétique.

Les pellicules grasses sont généralement causées par une surproduction de sébum qui asphyxient la couche cornée, induisant ainsi l’apparition de squames. Ces petits fragments de peau font partie d’un cycle de renouvellement du cuir chevelu dont la durée est de 21 jours en moyenne. Le processus peut toutefois être accéléré en fonction de l’intervention de facteurs externes, et entraîner la formation d’amas dont les effets se traduisent par des irritations ou toutes autres formes d’inconforts cutanés. Le champignon Pityriasis capitis actif dans le cuir chevelu peut par exemple être l’instigateur des pellicules grasses.

Les traitements standards

L’entretien du cuir chevelu peut être réalisé en appliquant un simple soin antipelliculaire adéquat pour traiter la récurrence des problèmes de pellicules. En effet, si le développement des champignons est un phénomène relativement rare, il est néanmoins conseillé d’utiliser un antifongique pour prévenir le développement de ces organismes.

Un actif apaisant peut également être appliqué pour soulager les irritations et il est possible de recourir à l’usage d’un kératolytique pour supprimer les squames au niveau du cuir chevelu. Des produits actifs anti-séborrhéiques peuvent par ailleurs compléter le traitement pour les pellicules grasses en plus de l’ajout d’agents de soin pour mieux nourrir les fibres capillaires.

Les méthodes de traitement naturelles

Les personnes souhaitant faire l’expérience d’un traitement plus naturel des pellicules peuvent opter de pour la phytothérapie. Certaines plantes possèdent des propriétés purifiantes pour le cuir chevelu et constituent d’ailleurs la base de nombreux shampoings, à savoir le Myrte pour son action antipelliculaire, la Capucine pour éliminer les pellicules sèches et l’ortie blanche en tant que purifiant.

Une autre alternative plus naturelle appelée aromathérapie peut enfin être utilisée pour lutter contre les pellicules. Les huiles essentielles sont d’excellents agents pour le traitement des cheveux gras ou secs et sont aussi considérées comme des antipelliculaires naturels. Il est cependant recommandé de demander l’avis d’un pharmacien concernant la posologie de chaque produit pour éviter les effets indésirables.

Comment faire un lissage brésilien à la maison ?
Le henné pour avoir de beaux cheveux